Pour le diaporama, cliquer juste ici sur la petite flèche... Portraits Simples - Présentation Série
Portraits Simples
Une série en plusieurs volumes de Jean-Mathieu Fresneau

      Origine

    Les Portraits Simples sont nés d’une envie, d’une pulsion, celle de se souvenir. Une volonté de mémoire qui m’est apparu il y a quelques années, en me rapprochant de ma vie d’adulte. Tandis que je poursuis mes études, mes amis d’enfance se marient, partent au loin, évoluent, vivent, et dans ma nostalgie je réalise que je n’ai nulle part conservé ceux qu’ils étaient à l’époque où je les ai connus. Comme tous j’ai gardé mille et une photos d’instants partagés, mais aucune image ne me fait revoir l’essence de ce que mes amis étaient. Entre grands sourires, grimaces et expressions désabusées, je recherche un regard simple, posé et calme, sans parvenir à le trouver.

    Muri alors le désir d’une série de portraits, pour immortaliser ces amis, avant que le temps finisse de nous séparer. Le projet reste en suspend jusqu’à ce qu’en octobre 2019 je trouve enfin quelle forme lui donner. Quelques premiers tests auprès de ma famille durant les vacances de Toussaint puis de Noël, et j’emporte ensuite mon matériel à Paris, pour commencer ce qui deviendra le premier volume de cette série, Les Futurs.


      Le projet

   Avec cette série en plusieurs actes je souhaite immortaliser les gens tels qu’ils sont à l’instant T, celui de la prise de vue. Des portraits en argentique, présentant ceux qui posent humblement, dans leur intimité. Les montrer sans artifices, en confiance, pour laisser à leur présence, à leur regard, la possibilité de dévoiler un peu ce qu’ils sont au fond d’eux. Des images ancrées dans le moment, dans un décor reflétant une partie de leur vie. Je veux simplement rencontrer les gens, et essaye de capter une ombre, une esquisse, des sentiments qui les habitent aujourd’hui. Dévoiler un peu de la richesse intérieure que je vois dans les yeux de ceux que je photographie.

   Cette série des Portraits Simples est un projet au long terme, composé de plusieurs volumes, chacun ayant son propre sujet. Le Vol. 0 est composé des tests effectués avec la complicité de ma famille et est achevé. Le volume 1 : Les Futurs, est en cours de réalisation sur Paris depuis janvier 2020. Le volume 2 : Les Anciens, est en préparation et devrait débuter en Ardèche à l’été 2020. Cette série des Portraits Simples est par la suite amenée à s’enrichir de nouveaux volumes, notamment au travers d’éventuelles commandes.


                     Vol. 1 : Les Futurs, « Ceux qui ne sont pas encore quelqu’un »

   Avec Les Futurs, au-delà de photographier des amis de cinéma, je tenais à capter le visage de ces jeunes pleins de vie, encore en études ou tout juste sortant. Immortaliser ces femmes et ces hommes qui feront les films de demain avec leurs motivations, leurs aspirations, leurs espoirs et leurs envies, avant que le temps ne dévoile ce qu’ils deviendront. Saisir cet état d’esprit, cette ambition, ce qu’ils souhaitent devenir, avant que le monde dévoile ce qu’ils seront. Faire le portrait de chacun d’eux, dans une pièce qui les représente, qui fait leur quotidien, généralement leur chambre, le nid actuel de leur vie. Montrer maintenant ces amis, avant que la réussite que je leur souhaite et le hasard de nos vies ne nous fasse emprunter des chemins différents.


                    Vol. 2 : Les Anciens, « Ceux qui ont été »

   Les Anciens est la série originelle des Portraits simples. Elle réunira ces amis du lycée qui ont compté pour moi durant ces années, qui m’ont accompagné et m’ont aidé à me construire. Ce groupe que nous étions, qui s’est aujourd’hui éparpillé aux quatre coins de France, et qui se retrouve lors de nos communes vacances, lorsque chacun rentre chez ses parents, en Ardèche. C’est là que je les photographierai, chacun dans sa chambre d’enfance, au lit parfois devenu trop petit, vestige d’un monde qu’il nous a fallu quitter. De jeunes adultes, dans ce qu’ils sont devenus, posant dans l’intimité où ils ont grandi.
 

Jean-Mathieu Fresneau

Le 26 mars 2020




 

Top